Bornes to fly 2017

La 5eme édition du Bornes to fly vient de s’achever. Cette année, ni organisateur ni compétiteur, j’avais décroché un job d’assistant cameraman stagiaire, ce qui m’a laissé le temps d’observer.

Voici un petit résumé de l’épreuve :

Le Parcours (110km) :

Depart Talloires > 1ere balise : La bourgeoise (Samoëns) > 2eme balise : Le Grand Bornand > 3eme balise : SurCou > Goal : Talloires

2017-06-06 16_39_54-XC Planner

Jour 1
Comme toutes les années le départ est donné de la magnifique plage de Talloires. Deux changements majeurs : 1 – le temps est splendide (profitez ça ne durera pas !) et 2- la plupart des coureurs sont nouveaux et très jeunes (profitez aussi car ça ne durera pas non plus).
A 10h45 les 40 équipes s’élancent. Le gros des troupes rejoint le col des Frettes ou la vue sur le Lac d’Annecy est toujours aussi belle.
Pas le temps de respirer, les meilleurs marcheurs décollent déjà. De mon côté, je vais suivre la course en vol équipé d’une GoPro et d’un Litthle Cloud Gyps 22.
Une petite grappe se forme sur le pilier sud des dents de Lanfond. Le groupe avance lentement vers le Lâchât de Thônes. La brise en base couche hache le thermique secouant mon bord d’attaque et finissant par me faire tomber la GoPro sur le groin (mieux vaut ça que l’inverse !). Certains compétiteurs se posent déjà. Ça sera le début d’un long périple à pieds ! Le groupe de tête surf les nuages poussé par le vent et survole le Bargy puis Agy pour rejoindre la première balise située dans la vallée de Samoëns. Je suis au milieu du groupe la camera à la main très concentré sur mes nouvelles responsabilités.
Le retour vers le Grand Bornand (Balise 2) sera compliqué par l’ombre du front orageux. Seul Damiens Lacaze qui a pris un peu d’avance passera avant les premières gouttes. Pour beaucoup se sera le début d’une longue marche à travers les Bornes.

 

Jour 2
Les pilotes ou devrais-je dire les coureurs, avancent maintenant vers la dernière balise de Sur Cou (Balise 3) sous une pluie battante. Les premiers l’ont franchie à pieds. La météo annonce de belles éclaircies pour l’après midi ce qui permet aux suivants d’espérer refaire leurs retards en y décollant. Ce petit miracle du marche et vol aura lieu pour certains remixant l’ordre d’arriver. Certains optimiseront même leur vol sur plusieurs dizaines de kilomètres en l’absence complète de soleil sans toutefois bouleverser le podium.
Avec mon patron artisan cadreur, monteur, dresseur canin nous sommes en embuscade avec le biplace et la camera pour saisir ces petits petit moments de bonheurs. Le métier est difficile rien à manger et sous la pluie, mais une belle glissade entre les nuages, partagée avec quelques compétiteurs,  nous récompensent amplement. Une quinzaine d’équipes ont rejoint le Goal avant l’heure d’arrêt. Bravo les gars !

 

Jour 3
La pluie s’acharne et les compétiteurs aussi. Certains arriverons à tirer quelques fléchettes dans le secteur du Grand Bornand (B2) ou de Sur cou B3) les rapprochant du Goal. Tous ont le sourire malgré la fatigue et les ampoules. La volonté et le courage s’impose quelques soit le classement.
De mon côté, grâce à mon syndicat j’ai obtenu et une demi-journée de repos qui me permet de prendre une douche avant la remise des prix.

Conclusion en vrac

  • Une fois de plus, ce type de course montre que l’on peut s’amuser avec un parapente même quand il ne fait pas très beau (mauvaise nouvelle pour votre chérie).
  • Sur une course courte, les erreurs se payent cash. Bref la Xalps à côté c’est facile !
  • Au Bornes to fly il fait beau au début et la fin. C’est entre les deux que ça craint
  • Chrigel Maurer n’est pas infaillible
  • Bravo à tous (bénévoles, compétiteurs, assistants) c’était un beau spectacle !
  • Bon rétablissement à Adrian (victime d’un posé un peu dur dans le secteur du Reposoir)
  • J’ai démissionné de mon poste de cameraman je cherche un poste de coiffeur chauffagiste
  • Il semble qu’un renouvellement important des compétiteurs s’opère coté Hike and Fly : bonne ou mauvaise nouvelle difficile de le dire.
  • La Gyps 22 c’est sympa je vous ferai un petit essai quand j’ai le temps
  • Oups j’oubliai :
    • Le vainqueur Damien Lacaze qui a dominé dans les airs
    • le deuxième Vincent Lebeau local de l’épreuve
    • le 3eme un petit jeune qui monte très vite : Tanguy Renaud-Goud

Le résumé en Photo merci Karine !!

Jour 1 BTF 2017_-32

Jour 1 BTF 2017_-39Jour 1 BTF 2017_-48Jour 3 BTF 2017_-13Jour 3 BTF 2017_-45Jour 1 BTF 2017_-51Jour 1 BTF 2017_-54(1)

Publicités

3 réflexions sur “Bornes to fly 2017

  1. J’ai vu un poste de toilleteur charpentier qui se libérait. Tu as toutes les qualités pour ce job.
    Merci pour ton aide .
    Bientôt une Bornes old school pour les anciennes gloires.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s